En savoir plus sur les ateliers de savoirs sociolinguistiques


Les ateliers de savoir sociolinguistiques se caractérisent par l’application d’un programme linguistique s’adressant à un public concerné par la problématique de l’insertion sociale, notamment les femmes migrantes pour qu’elles puissent devenir autonomes, en se familiarisant avec le fonctionnement institutionnel du pays d’accueil. Ces ateliers sont organisés par nos animatrices qui oeuvrent quotidiennement en direction de 72 femmes participantes aux ateliers. Les animatrices développent des sujets ayant un rapport avec le fonctionnement des institutions qui transmettent leurs savoir faire, des informations utiles concernant la santé, le droit des étrangers, des connaissances relatives aux méthodes appropriées pour effectuer une démarche,…Pour assurer aux mieux l’élaboration du travail qu’elles mènent régulièrement, nos formatrices d’ASL se servent du guide descriptif attribué par le CLP : « Le comité de liaison pour la promotion des travailleurs migrants et étrangers ».

Ce guide contient des programmes et plusieurs fiches représentant des organismes et institutions du pays d’accueil. Chaque partie descriptive annonce des informations et des supports spécifiques relevant de l’espace social à étudier, ainsi que les actes de langages permettant d’identifier au mieux le déroulement et le fonctionnement de chaque institution. Notre équipe s’appuie donc sur ce guide afin de préparer chaque séance destinée à nos femmes qui participent aux ASL. Chaque séance sera organisée en s’inspirant de la méthode suivante :

1. Commencer par introduire la première phase qui s’appelle : « la phase de découverte ». Il s’agit de faire découvrir aux participantes des différents espaces sociaux et culturels, leur transmettre également des connaissances et des informations liées au fonctionnement des espaces sociaux et leur localisation. De manière générale, il s’agit d’identifier des informations correspondant à leurs attentes. Dans cette phase, nous précisons aux participantes le service auquel elles doivent s’adresser pour leurs démarches institutionnelles.

2. Par la suite, nous passons à la phase nommée : « l’exploration » qui consiste à développer les informations transmises au public participant de manière approfondies, notamment en organisant ponctuellement des séances thématiques animées par nos partenaires locaux afin d’informer et de sensibiliser le public.